Le guide ultime pour choisir son filament 3D pour imprimante 3D

Les plastiques sont des matériaux qui résistent mieux à l’eau. Aussi, ils sont financièrement plus accessibles et sont faciles à fabriquer. Ce sont des matériaux compatibles avec les technologies disponibles sur le marché. Pour les projets d’impressions 3D, les industries alimentaires et autres les utilisent sous forme de filament. C’est de ce dernier que dépend la qualité finale des impressions. Quelles sont les différentes bobines de filaments 3D disponibles sur le marché?? Quels sont les avantages et les qualités de chaque consommable?? Comment choisir sa bobine de filaments 3D?? Découvrez les réponses dans le présent article.

Les filaments PLA (acide polylactique)

Dans le milieu professionnel, il est parfois difficile pour les débutants qui veulent acheter des bobines de filaments 3D pour imprimantes 3D de choisir le bon consommable. Si c’est votre cas, les filaments PLA sont les plus recommandés. Le plastique dérivé de l’acide polylactique est le plus prisé pour les projets d’impression 3D.

Fabriqué avec de l’amidon de maïs, ce matériau s’imprime facilement sur tous les types d’imprimantes 3D. Que vous disposiez d’une imprimante classique ou non, vous pourrez utiliser les bobines de filaments PLA sans installer un plateau chauffant. 

Les avantages des filaments PLA

Les avantages des filaments PLA comprennent sa simplicité d’utilisation. En effet, ces consommables possèdent un effet de warping. Ils s’impriment à une température variant entre 180 à 220°C et possèdent une forte adhérence intercouche. En plus de leur facilité d’utilisation, les filaments PLA peuvent être utilisés dans des applications d’objets finis.

Par ailleurs, les filaments PLA ont une bonne tenue dimensionnelle. Ils offrent une meilleure qualité de finition, résistent mieux aux UV et sont disponibles en plusieurs couleurs. Chaque particulier ou professionnel trouvera donc ce qu’il faut pour réaliser ses impressions. L’autre point intéressant avec les filaments PLA, c’est qu’ils sont sans odeur. Leur utilisation ne nécessite donc pas forcément l’installation d’un système de filtration d’air.

Les limites des filaments PLA

S’ils présentent plusieurs avantages, les filaments PLA ont quelques limites. En effet, ils résistent moins à la chaleur. Ils sont également sensibles à l’humidité et se cassent facilement.

Les filaments ASA (Acrylonitrile Styrène Acrylate)

Les filaments ASA font partie des consommables les plus utilisés dans les industries. Ils ont presque les mêmes caractéristiques que les filaments ABS. Plus concrètement, ces consommables sont faciles à nettoyer. Ils ne se cassent pas facilement et résistent mieux aux chocs. De plus, ils ont une meilleure résistance aux rayons UV et font partie des filaments 3D les plus durables sur le marché.

Cependant, si les filaments PLA ne posent aucun problème durant l’impression, ce n’est pas le cas des filaments ASA. En effet, l’utilisateur peut, par moment, être confronté à des complications. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’avoir un plateau chauffant d’environ 80°C. De plus, pour ces types de filaments, les experts conseillent d’utiliser des imprimantes en caisson. Le risque de warping est réduit avec ces technologies.

Les filaments HIPS

Connu sous le nom de High-Impact Polystyrène, le HIPS est un matériau soluble. Il permet de fabriquer des filaments permettant d’imprimer des objets solides à une température élevée (200 et 250°C). Vous devez donc installer un plateau chauffant avant d’utiliser ces types de filaments.

Durant l’impression, le HIPS peut dégager des odeurs et des particules qui sont dangereuses pour la santé humaine. Pour éviter tout désagrément, les experts conseillent à tous ceux qui choisissent ces consommables d’installer un système de filtration de l’air. À défaut de ce dernier, ventilez le bureau dans lequel l’impression se réalise.

Les avantages des filaments HIPS

Les filaments HIPS ne possèdent pas que des inconvénients, ils apportent également des avantages. Ces derniers comprennent sa résistance aux chocs. De plus, ces matériaux offrent un très beau rendu. Ils sont faciles à imprimer et résistent à des températures plus hautes que les filaments ABS et les filaments qui proviennent de l’acide polylactique.

D’autres types de bobines de filaments 3D pour les imprimantes 3D

En dehors des filaments HIPS, ASA et PLA, vous trouverez d’autres types de filaments qui offrent une meilleure qualité de finition et qui résistent mieux à l’impact. Les filaments PET et les filaments Nylon sont quelques exemples. Les consommables Nylon sont très prisés dans l’industrie alimentaire et dans le milieu médical pour leur résistance et leur qualité.

Opter pour ces filaments 3D, c’est choisir des filaments souples, durables et qui résistent aux alcalins et aux produits chimiques. De plus, ces produits résistent à la friction et fonctionnent avec le PVA. Cependant, s’ils sont très avantageux, les filaments Nylon sont inflammables et sensibles à l’humidité.

Les filaments les PET (Polyéthylène Téréphtalate) quant eux font partie des consommables les plus prisés dans les ateliers de fabrication de bijoux fantaisie et dans les industries alimentaires. Ils sont faciles d’utilisation et sont disponibles en plusieurs coloris. Ils également légers. Aussi, ce sont de bons isolants électriques.

Conseils pour choisir les filaments 3D pour son imprimante 3D

Comme souligné plus haut, différents types de filaments 3D sont commercialisés sur le marché. Cependant, le choix ne doit pas se faire sur un coup de tête. En effet, pour réussir tous vos projets d’impression, vous devez tenir compte de plusieurs éléments comme l’esthétique des pièces. Tous les filaments n’offrent pas les mèmes rendus. Certains consommables assurent une bonne qualité de finition, d’autres produisent des pièces brillantes.

De plus, les performances thermiques diffèrent d’un filament 3D à l’autre. Les consommables qui s’impriment à une température élevée ont une meilleure résistance thermique. C’est le cas des filaments HIPS. Il faudra donc tenir compte de ces éléments pour choisir votre filament 3D. Outre la qualité d’impression et les performances thermiques, le comportement des filaments déterminent aussi le choix des consommables. En effet, tous les filaments 3D ne sont pas souples. D’autres sont élastiques et rigides.

En somme, les filaments PLA, les consommables ASA, HIPS et PET sont à disposition de tous les particuliers et professionnels qui souhaitent effectuer des impressions 3D. Pour choisir le bon matériau, il faut tenir compte de plusieurs critères. Il s’agit notamment de la performance thermique, du comportement de la pièce à imprimer et de l’esthétique de celle-ci.



A propos
Outil pour faciliter les échanges entre référenceurs web et blogueurs - Plateforme pour échanger des backlinks

Contactez-nous
Echanger des articles
Echange de liens & Guest blogging
Bloggermax est une plateforme permettant aux référenceurs et consultants seo de trouver des partenaires pour échanger des liens, partager des articles seo, obtenir de backlinks gratuits et améliorer son netlinking. Plateforme de guest blogging pour améliorer son référencement naturel.
Opter pour une formation en webmarketing pour une réussite via Internet
Le guide ultime pour choisir son filament 3D pour imprimante 3D
Communication digitale : tout ce qu’il faut savoir en 5 points